Tentez l'expérience  
Menu
Tentez l'expérience  

3 impacts majeurs d’un arrêt de production pour un industriel

Écrit par Florian Dordain, Publié le 18 novembre 2020

impact arrêt de production

Peu importe leur cause, dans l’industrie les arrêts de production ont un impact considérable sur votre activité. Chaque arrêt de production peut impacter vos coûts de production, de maintenance, la satisfaction de vos clients et votre gestion des stocks.

  1. Des arrêts qui ont un coût non négligeable
  2. Un impact sur la satisfaction client
  3. Un impact sur le stockage

Revenons en détail sur ces différents points dans notre article. 

 

1. Des arrêts qui ont un coût non négligeable

Le premier impact visible d’un arrêt de production est d’ordre financier. Le coût de temps d’arrêt ou True Downtime Cost est ainsi un indicateur clé de la performance industrielle.

Perte directe de la vente

C’est le pire cas de figure : l’équipement qui tombe en panne est une “machine goulot”. Son arrêt engendre immédiatement un arrêt total de la production, ce qui a un impact financier direct sur votre activité.

De plus, il faut ajouter à ce manque à gagner :

  • le coût des charges fixes (location des bâtiments, salaires à payer, impôts...) 
  • des éventuelles pénalités de retard 
  • les coûts de maintenance corrective 


Télécharger notre guide sur les arrêts de production

Goulot d’étranglement en production

Sur une chaîne de production, l’impact d’une panne sera variable d’une machine à l’autre, car tous les équipements n’ont pas la même criticité.

Les équipements critiques, aussi appelés “machines goulot”, sont ceux qui, en cas de panne, conduisent à un blocage de la ligne de production et donc à un arrêt total.

Ces équipements doivent donc être identifiés, afin d’anticiper tout risque d’interruption.

Dans l’industrie automobile, une minute de temps d’arrêt coûte jusqu’à 50 000 €

 

Coûts de maintenance corrective

Dans le meilleur des cas, si l’équipement en panne peut être remplacé quasi instantanément (au moins provisoirement), l’arrêt de production sera alors limité à une perturbation.

Les coûts d’arrêt sont alors limités aux frais de maintenance corrective, qui peuvent néanmoins être élevés selon les équipements.

 

Maintenance corrective vs préventive

La maintenance corrective est une approche basique qui consiste à réparer ou remplacer les pièces défectueuses lorsque survient une panne. Si cette approche est légitime, lorsque l’impact des pannes est faible et que les pièces sont à bas coût, ce type de maintenance à l’inconvénient d’être subi.


La maintenance préventive est une démarche proactive, dont le but est de prévoir les opérations de maintenance pour éviter l’apparition des pannes et ainsi éviter les temps d’arrêt. 

 

2. Impact sur la satisfaction client

Hormis l’impact financier direct, pour votre client un arrêt de production est aussi synonyme de retard, de manque de visibilité et donc d’insatisfaction.

Des retards de production et de livraison

Un arrêt de production qui engendre des retards de livraison pourra pousser votre client à aller voir ailleurs, au moins provisoirement.

Si en plus vous ne savez pas à quel moment la panne sera réparée, l’incertitude au niveau des délais poussera alors votre client va aller voir ailleurs, souvent de manière définitive.

 

Le fonctionnement en mode dégradé allonge aussi les délais


Si le fonctionnement en mode dégradé évite l’arrêt total de la production, cela contribue souvent à allonger les durées de production. Le coût des pièces produites va alors exploser.

 

3. Impact sur le stockage

stockage de produit lors arrêt de productionLes arrêts de production ont des impacts sur l’ensemble de la chaîne de production et peuvent perturber le fonctionnement interne d’une usine, à différents niveaux.

Les arrêts de production ont ainsi souvent un impact sur le stockage.

Par exemple, prenons le cas d’une panne machine au niveau de la chaîne d’emballage. Les produits non emballés s’accumulent alors et font grossir les stocks, sans qu’il soit possible de les envoyer au client.

 

Risque de générer plus de déchets

Si ces produits sont des denrées périssables, l’accumulation de stocks se transforme alors rapidement en accumulation de déchets, ce qui engendre également des coûts de traitement, parfois importants.

Enfin, le fonctionnement en mode dégradé a lui aussi un impact sur cet aspect “stockage”, puisque cette manière moins optimale de produire risque d’engendrer plus de rebuts et de déchets.

 

Nouveau call-to-action

Aucun commentaire pour l'instant

Dites-nous ce que vous en pensez