Tentez l'expérience  
Menu
Tentez l'expérience  

Améliorer l’agilité des procédés de production en plasturgie avec la robotique et KMeleon

Écrit par Florian Dordain, Publié le 12 janvier 2021

robot sur une ligne de production

Comme tous les industriels, les plasturgistes évoluent dans un environnement concurrentiel et sont confrontés à des marchés changeants. Développez votre agilité en automatisant vos procédés, grâce à la robotique et à KMeleon.

 

Quels sont les défis auxquels sont confrontés les plasturgistes ?

La majorité des industriels de la plasturgie sont des PME en sous-traitance, soumises à des exigences de plus en plus fortes de la part de leur donneur d’ordre :

  • des lots de taille de plus en plus variable 
  • une demande fluctuante et imprévisible 
  • une tendance à la personnalisation de masse 
  • des produits au cycle de vie qui se réduit 
  • intégration de matières recyclées, biomatériaux, etc.

Pour rester compétitifs, ils doivent donc gagner en agilité. L’automatisation est une étape incontournable pour y arriver.

Télécharger notre guide sur les avantages de la robotique pour un plasturgiste


La robotisation en plasturgie : une solution ?

Cela fait quelques années que les fabricants de robots s’intéressent au marché de la plasturgie, principalement pour les applications suivantes :

  • Chargement/déchargement de pièces 
  • Piquage et pose d’inserts à froid ou à chaud 
  • Surmoulage 
  • Reprise de formes : usinage, découpe laser, polissage, finitions 
  • Assemblage : soudure US ou miroir, dépose de colle, joints, agrafes 
  • Contrôle dimensionnel 
  • Palettisation 

Les investissements en robotique sont en hausse, en France


Selon le Syndicat des machines et technologies de production (SYMOP), en 2019 les investissements en robotique ont augmenté de 9 %, avec 5080 robots industriels vendus.

Si l’automobile reste le premier marché utilisateur de robots (30% de croissance), les activités de pick and place et de palettisation ont augmenté de 21 % en 2019.

Enfin, le couplage robot-machine, qui caractérise le développement des machines spéciales est également en expansion.

 

1/ Alimentation des machines

L’alimentation des machines est une tâche peu valorisante pour les opérateurs et difficile dans un contexte où la productivité est recherchée. L’une des principales utilisations de la robotique en plasturgie concerne donc l’alimentation des machines.

Les robots sont capables de charger et décharger des pièces sur plusieurs machines, de manière continue et fluide (avec peu de limites de poids) : presses à injecter, tours, machines de découpe, de finition, etc.

Ainsi, en utilisant des robots de qualité il est possible d’obtenir une production ininterrompue pendant des centaines d’heures.

 

2/ Palettisation et robotique

Palettisation robotiqueLa palettisation robotisée permet l’automatisation, les robots pouvant fonctionner 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et supporter des charges de plusieurs centaines de kg. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez lire cet article.

 

Comment le logiciel KMeleon vous permet de gagner en agilité ?

IMG_0741 (1)-1-1Vous êtes convaincu de l’intérêt de la robotisation pour gagner en rapidité ou même en qualité ? Si le choix des robots est une étape déterminante, vous ne devez pas négliger la partie « logicielle ».

KMeleon est un logiciel de programmation robotique simplifiée qui ne possède pas les lourdeurs de la programmation robotique classique.

KMeleon :

  • Est une solution graphique, utilisable par vos opérateurs, sans formation longue ;
  • Est compatible avec les principaux robots du marché (Staübli, ABB, FANUC, KUKA, UR) 
  • Permet de diviser par 3 le temps de programmation robotique 
  • Dispose d’une interface de simulation 
  • Réduit les temps d’arrêt 
  • Permet de gérer facilement et rapidement des centaines de références produit 

Vous souhaitez connaître toutes les possibilités offertes par la robotique pour un plasturgiste ? Téléchargez notre guide à ce sujet

 

Nouveau call-to-action

Aucun commentaire pour l'instant

Dites-nous ce que vous en pensez