Démo gratuite  
kmeleon-2
Programmez vos bras robotisés sans ligne de code

Le logiciel qui vous permet de programmer sans formation informatique nécessaire.
En savoir plus >

flexibot-1
Cellule de robotique collaborative clé en main

KMeleonBot votre cellule qui vous permettra de robotiser vos process en un clin d’œil.
En savoir plus >

Menu
Prendre rendez-vous

Robotique simplifiée en production : les fonctions métier de KMeleon

Écrit par Florian Dordain, Publié le 22 septembre 2020

La programmation robotique n’a jamais été aussi simple depuis l’avènement des solutions “no-code” telles que KMeleon. Palettisation, peinture, polissage, soudage… découvrez quelques fonctions métier qui répondent aux applications industrielles les plus exigeantes.

 

Les fonctions métier KMeleon : qu’est-ce que c’est ?

Les fonctions métier sont des fonctions précodées pour répondre à des applications industrielles spécifiques.

À l’avenir, KMeleon est voué à intégrer une quantité croissante de fonctions métier dans le but :

  • de faire gagner du temps à un maximum de corps de métiers industriels
  • de permettre aux industriels de gagner en flexibilité, en diversifiant leur production et en s'intégrant facilement dans un environnement robotique existant

 

Les 4 fonctions “de base” de KMeleon 

  1. La palettisation
  2. L'alignement de pièces
  3. L'empilement
  4. Le désempilement

Les opérations de manipulation d’objets représentent la majorité des applications en robotique industrielle. Elles font donc partie des fonctions de base du logiciel KMeleon.

KMeleon vous intéresse ? Demandez une démo !

 

1. La palettisation

En robotique traditionnelle, la gestion des plans de palettisation est une tâche extrêmement chronophage, en particulier si vos lignes de production ont un fonctionnement intermittent.

Découvrez la palettisation par KMeleon en vidéo.

 

FonctionsV2-1

 

Exemple :

Le bloc palettisation enregistre tous les mouvements du robot sans qu’il soit nécessaire de créer un plan de palettisation point par point.

  • Point A fixe : convoyeur
  • Points B1, B2... Bn représentent la position des cartons, avec n le nombre de cartons sur la palette.

La fonction “palettisation” du logiciel KMeleon vous permet de :

  • gagner en productivité 
  • d’éliminer une grande partie des problèmes de TMS 
  • de gérer des dizaines de plans de palettisation de manière extrêmement simple 

 

2. L’alignement de pièces

KMeleon intègre un bloc fonction d’alignement de pièces. Cette fonction est utile pour le regroupement de pièces sur le plan XY, par exemple lors de la mise de produits sous blister. Ceci permet de créer des packs de produits tels que les lots vendus en grande surface.

 

3. L’empilement

L’empilement consiste à aligner des pièces sur l’axe vertical, de la même manière que pour la fonction alignement.

Exemple : des produits à mettre sous blister sont contenus dans des bacs. Lorsqu’un bac est vide, le bras de robot le retire et l’empile sur les autres bacs vides grâce à la fonction empilement.

 

4. Le désempilement

La fonction désempilement est l’opération inverse de l’empilement.

Exemple : des bacs pleins sont empilés les uns sur les autres. Le bras de robot vient retirer un bac de la pile lorsque le précédent est vide.

 

Fonctions métier spécifiques (en cours de développement)

KMeleon permet bien plus que les opérations “simples” de manutention. Des corps de métier très techniques comme l’aéronautique ou l’automobile ont recours à de nombreuses opérations qui sont souvent complexes à robotiser, car elles ne se limitent pas à des mouvements “point par point”.

Avec l’aide de ses partenaires industriels, Tesseract Solutions travaille ainsi activement au développement de nouvelles fonctions métier pour lesquelles la trajectoire du bras de robot est un paramètre aussi capital que la précision du positionnement.

Les opérations suivantes sont souvent réalisées manuellement, ce qui ne veut pas dire qu’elles ne sont pas robotisables !

 

1. Soudage MIG/TIG

soudage MIG/TIG par un robotLa prise en compte de trois paramètres permet à KMeleon de traiter la plupart des problématiques de soudure par point à l’arc :

  • l’intensité du courant électrique 
  • la durée sous tension 
  • la force de serrage des pinces 

KMeleon permet ainsi aux opérateurs de gérer les principales combinaisons de matériaux et de gaz.

Les cordons de soudure sont plus complexes à gérer, car ils font aussi intervenir :

  • la vitesse d’avancement du fil ou de la baguette 
  • le diamètre du fil 
  • la vitesse de déplacement du robot le long du cordon 
  • la distance robot/pièce 

 

2. Drapage de composites

Le drapage consiste à réaliser les assemblages de couches fibre/résine. C’est une étape essentielle dans la fabrication de composites aéronautiques (lanceurs de fusée, fuselages, etc.). Cette opération de précision nécessite du personnel hautement qualifié.

Les paramètres à prendre en compte pour la robotisation de cette tâche sont les suivants :

  • la pression exercée sur les joints et les fibres doit être suffisante pour que le collage des couches soit optimal 
  • le robot doit se déplacer de manière précise le long de la surface et à vitesse constante 

 

3.Polissage de pièces

Les opérations de polissage demandent une gestion efficace :

  • de la pression appliquée sur la surface à polir 
  • de la vitesse de déplacement le long de la surface 
  • de la vitesse de rotation du drap de polissage 

 

4. Peinture

En peinture robotisée, les paramètres dont KMeleon doit tenir compte sont :

  • la distance de projection 
  • la viscosité de la peinture 
  • le débit et la vitesse
  • le pouvoir couvrant de la peinture 
KMeleon intégrera de nouvelles fonctions métier spécifiques dès 2021 !

 

Vous désirez participer au développement de fonctions répondant à vos besoins propres ? Tesseract Solutions est ouvert aux partenariats industriels, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Nouveau call-to-action

Vous pourriez aussi aimer

Les articles concernant KMeleon

Aucun commentaire pour l'instant

Dites-nous ce que vous en pensez