Tentez l'expérience  
Menu
Tentez l'expérience  

Programmer son robot avec un pupitre de commande : quelles sont les limites ?

Écrit par Florian Dordain, Publié le 22 décembre 2020

Dans la majorité des cas, les robots industriels sont programmés et pilotés à l’aide d’une console de programmation. Qu’il soit tactile ou composé de dizaines de touches de fonction, cet outil nécessite un certain temps d’adaptation pour être maîtrisé.

 

Quels sont les avantages du pupitre de commande ?

  1. Un outil connu et reconnu
  2. Un positionnement précis
  3. Programmer des mouvements simples

Revenons en détail sur ces avantages. 

1. Un outil connu et reconnu

Les premiers pupitres de commande ressemblaient à de grosses boîtes contenant une bande magnétique pour le stockage des programmes. Leur écran s’est peu à peu agrandi, le nombre de boutons a diminué et les possibilités de programmation se sont accrues, mais le principe n’a pas changé depuis les années 70 !

Cet outil, devenu “traditionnel”, a donc l’avantage d’être maîtrisé par plusieurs générations de techniciens.

2. Un positionnement précis

Les pupitres de commande des robots industriels permettent un positionnement précis, grâce à l’utilisation de différents systèmes de coordonnées numériques (par rapport au robot, à l’outil, à la pièce, etc. )

3. Programmer des mouvements simples

Cette solution s’avère plutôt pratique pour programmer des mouvements simples, en ligne droite ou suivant un plan, à partir de positions enregistrées manuellement. Le cas typique est la peinture au pistolet de surfaces planes.

Contactez nous

Quels sont les 2 inconvénients majeurs du pupitre de commande ? 

  1. Des temps d’arrêt, synonymes de perte de production
  2. Une prise en main longue et difficile


1. Des temps d’arrêt, synonymes de perte de production

Programmer son robot en utilisant un pupitre de commande nécessite de prendre le contrôle de celui-ci manuellement, ce qui revient à accepter d’arrêter la production à chaque modification du programme. Or, les arrêts de production sont une problématique majeure pour tous les industriels, car ils sont synonymes de perte de production.

2. Une prise en main longue et difficile

L’autre inconvénient du pupitre est qu’il nécessite un temps d’apprentissage assez long, car l’accès pas toujours intuitif aux touches de fonction s’ajoute à la complexité de la programmation en elle-même.

 

 

Solution alternative : la programmation hors ligne sur PC


Aussi appelée PHL, la programmation hors-ligne de robot est de plus en plus utilisée, car elle permet à la fois de programmer et de tester les mouvements du robot de manière virtuelle. Comme elle n’interfère pas avec la production, la programmation hors-ligne limite ainsi les temps d’arrêt.

C’est une solution agile qui fait gagner en productivité.

Les signes qu’il est temps de passer à la programmation hors-ligne

  • Vous reprogrammez vos lignes robotisées au moins une fois par mois
  • Les temps d’arrêt de vos lignes robotisées sont anormalement élevés
  • Le temps de disponibilité de vos robots est inférieur à 97 %



Vous avez besoin de conseils sur la programmation robotique ? Contactez-nous, nos experts sont là pour vous conseiller ! 

Nouveau call-to-action

 

Aucun commentaire pour l'instant

Dites-nous ce que vous en pensez